samedi 14 juillet 2018

Les cookies façon Laura Todd

Ah les fameux cookies de Laura Todd !
Un régal...
Mes mois d'août à Paris, à errer dans les quartiers déserts de la ville, à grignoter un cookie délicieux en fin de journée, avant de rentrer !
Une recette trop bonne... l'originale est là
Une recette pour Thermomix ici.

Ma version, toujours dans une optique de baisser la valeur en gluten et l'IG...

Pour 16 à 18 cookies

125 gr de beurre
75 gr de sucre de canne bio
75 gr de rapadura (moins sucrant que le sucre normal, bourré de minéraux)
100 gr de farine type 80 (la 110 va aussi très bien et abaisse l'IG du dessert)
100 gr de farine de sarrasin bio
1 c à café d'extrait de vanille
1 c à café rase de levure (le bicarbonate fait très bien l'affaire)
1 pincée de sel
1 oeuf entier
170 gr de chocolat (noir de préférence, mais lait, praliné ou blanc vont bien) coupé en gros morceaux.

Mélanger le sucre, la farine, le sel, la levure.
Ajouter le beurre en morceaux (si vous êtes pressé vous pouvez le faire ramollir).
Travailler la pâte du bout des doigts (ou à la fourchette, ou au robot si vous avez l'habitude).
Il va résulter un mélange collant.
Ajoutez la vanille et l’œuf.
Enfin ajoutez les morceaux de chocolat. Pas de pépites du commerce (horriblement chères et trop fines pour cette pâte dense).

Vous arrivez à la partie un peu touchy !! il faut maintenant façonner les cookies et les disposer sur la plaque du four, garnie d'une feuille de papier sulfurisé.

Je fais des boules avec deux cuillères à soupe, je racle avec une spatule silicone (le mélange est collant) attention espacez les boules de pâtes, car en cuisant le cookie s'étale et gonfle un peu.

Enfournez 20 minutes à 150°C ! Surveillez la cuisson. Trop cuits, ils n'auront plus le fondant attendu.
Pas assez, vous perdez le croustillant...
Il faut vraiment qu'ils soient d'abord croustillant, puis fondant.
En vrai quand ils sont blonds et odorants... Sortez les !
Il faut les sortir à la spatule silicone et attendre 15 minutes pour qu'ils ne soient plus cassants.

Et maintenant... bonne dégustation




Les biscuits à la noisette


Variante des biscuits au beurre :
100 gr de beurre
65 gr de poudre de noisettes
60 gr de farine de Sarrasin
125 gr de farine semi-complète (type 110)
50 gr de rapadura (sucre complet plus chargé en minéraux)
50 gr de sucre roux (réserver 20 gr de côté)
1 c à café de levure
1 œuf

Rq: pour une recette sans gluten, vous pouvez remplacer la farine semi-complète avec un mélange farine de châtaigne / farine de riz

Mélanger la farine, la poudre de noisette, les sucres et la levure.
Ajouter le beurre coupé en petits dés. Travailler le mélange à la fourchette ou au doigt.
Quand votre pâte ressemble à un sable grossier, ajouter l’œuf entier.
La pâte est alors plus compacte et un peu collante.
Formez des petites boules avec un cuillère à café, roulez les dans le sucre roux.
Posez sur une plaque de cuisson, écrasez légèrement la boule de pâte avec un coup de fourchette.

Enfournez à 150°C pendant 10-15 minutes selon votre four et votre goût.
Les biscuits doivent être blonds et sentir bon.
Plus vous les cuisez, plus ils seront croquants.

Laissez refroidir sur une grille, puis conservez les dans une boite métallique.

Les biscuits secs au beurre

Dans le cadre de mon grand projet "manger mieux, manger bio, déchet zéro" j'ai décidé d'éviter les biscuits industriels.
Outre le suremballage, les additifs, les matieres grasses hydrogénées... j'essaie de réduire le gluten et de privilégier les aliments IG bas.
J'ai donc revisité une recette de biscuits au beurre pour Thermomix : recette originale ici

Pour une trentaine de biscuits nature :
100 gr de beurre
125 gr de farine complète (type 110)
125 gr de farine de Sarrasin
50 gr de rapadura (sucre complet plus chargé en minéraux)
50 gr de sucre roux (réserver 20 gr de côté)
1 c à café de levure
1 œuf

Mélanger les farines et les sucres, la levure.
Ajouter le beurre coupé en petits dés. Travailler le mélange à la fourchette ou au doigt.
Quand votre pâte ressemble à un sable grossier, ajouter l'oeuf entier.
La pâte est alors plus compacte et un peu collante.
Formez des petites boules avec un cuillère à café, roulez les dans le sucre roux.
Posez sur une plaque de cuisson, écrasez légèrement la boule de pâte avec un coup de fourchette.

Enfournez à 150°C pendant 10-15 minutes selon votre four et votre goût.
Les biscuits doivent être blonds et sentir bon.
Plus vous les cuisez, plus ils seront croquants.

Laissez refroidir sur une grille, puis conservez les dans une boite métallique.

mardi 10 juillet 2018

#10dumois Sortez les maillots de bain !!

Ah l'été, les jupes légères, les robes décolletées et les maillots de bain...
Et les injonctions sur le corps des femmes !!
"Dites au revoir à vos kilos", "-2 kg avant l'été", "-3 kg avant le maillot de bain", "Epilation définitive" et autre "Avoir un joli bronzage".

Alors si moi aussi à 20 ans je voulais être bronzée, épilée, ongles parfaits et mince avant "l'épreuve du maillot de bain", je vous avoue qu'à 40 ans (tassés) et 2 enfants tout cela me gonfle voire "me les brise menu menu" pour rester dans les citations !!

Et bien oui, j'ai des poils, figurez vous que les humains en ont ! Alors je fais ce que je peux, mais j'ai pas toujours le temps d'être "impeccable". Et j'avoue que plus ça va, plus je m'en fous ! Alors qu'avant j'aurais planqué le tout sous un paréo et je n'aurais pas bougé du bord de la piscine, maintenant je me baigne. Celui / celle qui ne veut pas voir regarde ailleurs !

Non mes ongles, j'y colle pas des produits chelous et toxiques, parce que j'allaite toujours ma fille ! (une collègue horrifiée m'a dit "comment ? Mais moi mes ongles de pied ils sont toujours impeccables, été comme hiver!!" Et bien ma belle grand bien te fasse !! Ton corps, ton choix !)

Et bien non je ne bronzerai pas... parce que ma peau est celle d'un dalmatien, avec plein de grains de beauté qui n'aiment pas le soleil !

Et oui avec ma fille, j'ai perdu des kilos (10 en tout), et je ne suis donc plus en surpoids... Mais il reste que la peau de mon ventre est un peu "gondolée", que sous le nombril ça fait des petites vagues... Donc pas dans les canons ! Et ben tanpis, l'épreuve du maillot... et bien je m'en fous ! J''ai même utilisé un maillot 2 pièces (acheté pendant ma grossesse) la semaine dernière !! ce que je ne faisais jamais avant d'avoir ma fille.

Oui parce que le paradoxe, c'est que je suis certainement bien moins jolie physiquement qu'à 20 ans, mais je m'aime 100 fois plus et je m'assume 1000 fois mieux.

Alors les filles, un conseil, répétez vous matin, midi et soir :
Je m'accepte,
Je m'aime,
Je me respecte !

Et sortez vos maillots, poilues ou épilées, grosses ou maigres, blanches ou bronzées, ongles faits ou non !
Qu'en pensez-vous ?

Bel été à toutes et tous !!


samedi 30 juin 2018

Retour vers le futur... un samedi de juin

Il m'est arrivée un joli truc tout à l'heure en marchant avec mes enfants dans le quartier où j'ai débarqué à Lyon il y a... 24 ans !

J'étais assise sur le rebord de la margelle à regarder mon grand faire le tour de la fontaine des Jacobins.

Une main sur la poussette, mon regard s'est posé sur la rue dans laquelle j'habitais alors.
J'avais un minuscule studio, au dernier étage d'un immeuble bourgeois, dans une petite rue qui débouche sur cette place.

Je me suis dit que j'adorerais que la fille de 1994 débouche de la rue, là ce samedi matin et voit la femme qu'elle serait devenue 24 ans plus tard.

J'aurais aimé savoir cela à 21 ans...
Que 24 ans plus tard, je serais sereinement posée là, un samedi matin ensoleillé, à me balader avec mes deux enfants.
Que 24 ans après, j'aurais trouvé un homme qui m'aime comme je suis, physiquement et mentalement.
Que 24 ans après la peur avait (presque) complètement disparue.
Que 24 ans après, j'avais enfin succombé et balayé mes hésitations pour devenir prof.

J'aurais aimé à 21 ans, savoir que la vie n'était pas aussi compliquée que je le croyais.
J'aurais aimé à 21 ans être affranchie des lourdes espérances que mon père faisait reposer sur moi, me taillant un costume trop grand, qui m'a longtemps fait souffrir.
J'aurais aimé à 21 ans savoir qu'un jour j'arriverais à faire la paix (fragile et toute relative) avec mon corps et ma féminité.
J'aurais aimé à 21 ans savoir que la sérénité, l'amour, la paix étaient possible, et seraient sur mon chemin.

Oui pour une fois j'aurais aimé être dans un film... Pour pouvoir passer un message à la jeune fille qui avançait apeurée dans la vie, qui déprimait, qui était tellement mal...
Lui montrer simplement que la lumière qu'elle cherchait tellement fort dans le noir était bien au bout du tunnel.

Et vous que vous diriez vous ?

samedi 2 juin 2018

Virginie Grimaldi... du blog aux romans, je kiffe !

J'avais acheté le premier livre il y a quelques mois, mais je n'avais pas le temps de lire. Un dossier pour la fac, des copies à corriger...

Mon dossier rendu, j'ai attaqué enfin la lecture... du premier :

Le premier jour du reste de ma vie

http://virginiegrimaldi.com/index.php/mes-livres/

J'ai adoré. je l'ai fermé, je suis allée acheter le suivant à mon petit Monoprix à côté de la maison (je sais c'est mal... mais le 1er libraire est très très loin !!).

Tu comprendras quand tu seras plus grande

http://virginiegrimaldi.com/index.php/mes-livres/
J'ai pleuré. Cette histoire était tellement belle.

Rebelote, Monprix, achat et hop... je commençais le 3ème...

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

Dans la joie et l'allégresse.  Jusqu'à ce que je découvre le sujet réel du livre... [attention spoiler inside !!]
Les drames qui ont touché la vie de l'héroïne (enfance difficile, anorexie, perte d'un bébé) m'ont replongé dans plusieurs épisodes de ma propre vie. J'ai eu mal, j'ai fermé le livre en me disant que j'allais arrêter le livre en cours de route.

Mais finalement j'ai continué... Bravement.

J'ai pleuré, mes larmes montaient, montaient...
J'ai fini ce matin. En larmes encore une fois.
Et pourtant la fin est heureuse !
Je crois que je suis mûre pour une autre tranche de thérapie !

Pour moi aussi, la vie a été clémente, j'ai ma jolie bébé qui ronfle contre moi quand j'écris ces lignes, mais j'ai pris conscience en lisant que j'ai encore deux ou trois trucs qui n'ont pas été digéré. Pour qu'un livre me chamboule autant, il fallait vraiment que les émotions soient encore là, fortes, en surface.

Merci à Virginie Grimaldi pour ces 3 ouvrages ! J'ai adoré son blog, son style, sa gouaille.
J'aime ses livres, ses héroïnes, son ton, ses univers...

Si vous n'avez pas lu, filez les acheter !! Ils vous feront passer de merveilleux moments et de belles émotions !!

Ma fille, mon amour...

Tu as déjà 8 mois.
8 mois d'amour et de joie.
8 mois de photos, de larmes d'émotion, d'admiration.
8 mois de tétées, de nuits rikikis et de chansons douces pour t'endormir.

Je te trouve plus jolie, plus éveillée, plus coquine aussi chaque jour.
Et chaque jour, je savoure le bonheur de t'avoir.

Je profite de chaque seconde avec toi.
Je sais que tous ces moments que nous vivons avec toi sont précieux.
Le temps passe si vite... il file aussi vite que ton rire qui s'échappe.

Est-ce parce que nous avons eu tant de mal à t'avoir que nous sommes si pleinement conscient de notre bonheur ?
Est-ce parce que ton frère a grandi vite, vite que nous sommes capables d'apprécier chaque moment : ton premier sourire, ta première compote, ta première gorgée de rire, ton premier retournement sur le ventre, ta première échappée en dehors de ton tapis d'éveil...
Toutes ses premières fois qui nous émerveillent.

Tu fais notre joie, notre bonheur,
Mille fois je t'ai dit que je t'aimais.
Ma fille, mon amour, ma précieuse...

Avec toi nous sommes passés de 3 à 4
Avec toi nous avons agrandi nos coeurs et quadrupl
é nos capacités d'amour, de patience et de bienveillance.

Merci ma chérie.
Merci à la vie aussi.