samedi 23 septembre 2017

L'allaitement et le portage, pourquoi c'est important pour moi

Quand j'ai eu le Petit Prince, c'était une évidence pour moi. Son père étant très allergique, je me disais que c'était le meilleur moyen de nourrir mon enfant et de minimiser les risques.
Dessin de femme allaitant son bébé

Les débuts ont été chaotiques, dès la première tétée, la puericultrice a mal positionné mon fils (avec une perf dans le bras, je n'ai rien pu faire par moi-même), une crevasse à chaque sein.
J'ai souffert et j'ai entendu des horreurs du personnel soignant mettant en doute mon lait, mes aptitudes à allaiter. J'ai reçu des avis contradictoires, des injonctions diverses et variées pour et contre... Je me suis battue pour réussir à le mettre en place et avec le Petit Prince on y est arrivé.
Je ne remercierai jamais cette maman militante active de l'allaitement qui m'a dit : "n'écoutez personne, faites vous confiance". Ça a été la délivrance. J'ai envoyé bouler le monde et j'ai continué sur mon idée.

Pour moi l'allaitement a été une réparation à mon accouchement compliqué, qui avait abouti à une césarienne.

Je m'attendais à ce que cette fois tout roule... Et voilà que la césarienne programmée vient une fois de plus rendre potentiellement difficile le démarrage de l'allaitement.
Et une fois de plus, le personnel soignant n'est pas aidant ! Cela me ramène au livre d'Elisabeth Badinter qui prétendait que les mères subissaient une pression à allaiter dans les maternités françaises... On ne fréquente pas les mêmes mater avec Mme Badinter ! Ou alors cette pression est à géométrie variable, destinée à emmerder un maximum de nouvelles mamans !
Pour ma part, je suis pour le libre choix. Que celle qui veut allaiter soit aidée et que celle qui ne veut pas soit accompagnée aussi !

J'ai entendu des témoignages terribles, des sages-femmes qui imposaient aux femmes allaitantes un régime encore plus strict que pendant la grossesse, qui leur disait qu'elles devaient absolument tirer leur lait entre deux tétées, interrompre si elles étaient malades... Des conseils complètement incohérents qui dégoutaient les femmes avant même qu'elles essaient ! Un prolongement de cette prise de pouvoir sur le corps des femmes qu'est aujourd'hui la maternité médicalisée.

Aujourd'hui je n'ai pas la sensation que l'on veut m'aider dans mon allaitement ! Au contraire ! Quand je demande une tétée précoce en salle de réveil, c'est niet ! La petite DOIT passer 1 heure en couveuse.
Du peau à peau avec papa à la place ? Non !
Pourquoi ? Aucune réponse. Si ce n'est un gentil et définitif  "ne vous inquiétez pas, ce sera fait dans les 2 heures, quand vous serez dans votre chambre".
Et bien si je suis inquiète madame la gynéco... Deux heures après la naissance c'est tard...
J'ai donc préparé mes arguments pour mon harcèlement morale en salle de réveil ! Et mes outils : granules homéo, couverture polaire et coussin d'allaitement pour pouvoir me caler avec bébé.
Je vous tiendrai au courant du déroulé des événements ! Mais je n'envisage pas de les lacher comme ça ! Le mode pittbull est en mode ON !
Pour m'aider à me préparer j'ai trouvé cet excellent article : https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/allaiter-aujourd-hui-extraits/1154-65-vivre-une-cesarienne-et-reussir-son-projet-dallaitemen


Mais parfois je me demande pourquoi nous nous sommes fait ch.. à écrire longuement un projet de naissance, pour qu'il soit piétiné et non négociable ! 

Le portage est pour moi dans la même démarche. Ne pas rompre cette proximité de 9 mois avec ma petite. Continuer en douceur à la porter, pour une séparation plus douce et plus progressive.
Quitte à passer pour une affreuse "bobo", qui va rendre son enfant capricieux... (entendu pour le Petit Prince) je suis bien décidée (et mon homme aussi) à porter ma petite en écharpe, aussi souvent que possible et aussi longuement que possible !
Dans une écharpe un bébé vit sa vie... Dort, mange, s'éveille au monde, en toute séurité.
Je me souviens que j'ai tout fait avec mon Petit Prince en écharpe : assisté à des réunions à la fac, tracté pour les municipales, manifesté, baladé au Parc, cuisiné, passé l'aspirateur, bu un verre avec mes copines...

Et vous ? Portage ? Allaitement ?

(c) Crédit photo : Pixabay


 

4 commentaires:

  1. Je refais une tentative!
    J'ai allaité Fripouille longtemps et la j'allaite ma Petite dernière et évidemment je la balade en écharpe!
    Et je suis très surprise devant l'école ou dans la rue par les personnes qui me disent "mais vous la portez toujours comme ça?" Ou "oh c'est rigolo votre truc mais ça ne risque pas de se défaire?"...
    si tu as besoin de soutien pour ton allaitement n'hésite pas je ferais tout ce que je peux!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je te solliciterai en cas de souci !!

      Supprimer
  2. Bon en fait ça ne fonctionne pas depuis un tel portable! ;)

    RépondreSupprimer